santé impôts nouveautés 2010

Ce qui attend les retraités pour 2010

Ce qui attend les retraités pour 2010 en matière de Santé et d'Impôts

 Le 1er octobre, le budget de l'État et le projet de loi de financement de la Sécu pour 2010 ont été dévoilés : prise en charge des soins, fiscalité et épargne, bonus écologique, prime à la casse et taxe carbone... De mauvaises nouvelles qui supplantent largement les quelques « mesurettes » positives que nous ne prendront pas la peine d'évoquer tellement elles sont insignifiantes... !

On sait que  ces mesures feront l'objet, cet automne, d'un débat devant le Parlement avant leur vote définitif et qu'elles sont susceptibles d'être modifiée . On peut cependant prévoir qu'elle n'apporteront pas grand chose de positif pour nous retraités : à vous de juger....

Hausse du forfait hospitalier : il passera de 16€ à 18 €.

Baisse du remboursement de certains médicaments dont le taux de remboursement devrait baisser de 35 % à 15 % pour des médicaments dont l'intérêt thérapeutique est jugé faible.

Pour les achats de véhicules, réduction du bonus écologique qui sera ramené de 700 à 500 € pour les véhicules émettant entre 96 et 115 g de CO 2/km et de 200 à 100 € pour les véhicules émettant entre 116 et 125 g de CO /km.

Baisse de la prime à la casse destinée à soutenir le marché de l'automobile : elle devrait passer de 1 000 € à 700 € le 1er janvier prochain, pour descendre à 500 € le 1er juillet 2010.

Le niveau initial de la taxe carbone serait fixé à 17 €/tC0 , ce qui augmenterait, par exemple,  le prix du litre d'essence de 4,11 centimes d'euro, et celui du gazole de 4,52 centimes d'euro...mais attention, on vient de nous annoncer que le Gouvernement aurait omis le TVA dans son calcul (la note sera un peu plus salée !).

Investissement locatif "Scellier" : le taux de la réduction d'impôt sera ramené de 25% à 20 % pour les acquisitions ou constructions en 2010, puis à 15 % pour les acquisitions et constructions à compter de 2011. Par exemple, en 2010, un couple de retraités choisit d'investir  dans un logement pour 300 000 €, leur réduction d'impôt sera ramenée de 75 000 € sur 9 ans à 60 000 € sur 9 ans.

Le montant du crédit d'impôt au titre des intérêts d'emprunt pour l'acquisition d'une résidence principale devrait être réduit de 40 % à 30 % au titre de la première annuité de remboursement et de 20 % à 15% au titre des quatre suivantes.

Les prélèvements sociaux seront donc dus sur tous les contrats d'assurance vie, que ce soit pour les contrats en euros ou les contrats multi-supports et même en cas de dénouement du contrat à l'occasion du décès du titulaire du contrat, jusque là exonéré.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site